bj.acetonemagazine.org
Nouvelles recettes

Les meilleurs accords beignets et bières à Los Angeles

Les meilleurs accords beignets et bières à Los Angeles


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Aventurez-vous au-delà de la combinaison classique de café et de beignet

Les beignets et la bière forment un accord parfait.

Quand vous pensez à une boisson pour accompagner un beignet, à quoi pensez-vous ? Café certainement. Peut-être du lait. Mais qu'en est-il de la bière ? La combinaison de bière artisanale et de beignets sucrés est une façon décadente d'explorer comment la bière et la nourriture interagissent. Que ce soit par l'acidité, l'alcool, l'effervescence ou l'amertume houblonnée, la bière tranche les huiles et les graisses pour rafraîchir le palais en vue de la prochaine bouchée. Et avec les brasseries locales à quelques pâtés de maisons de certains des meilleurs magasins de beignets de L.A., il existe de nombreuses occasions de se livrer à des expérimentations.

L'entrée facile dans l'équation bière plus beignet est d'aller sur le nez avec une bière au café. Le café et les beignets sont une combinaison confortable, et il est difficile de se tromper. Pour s'aventurer au-delà du territoire du débutant, voici quelques suggestions d'accords beignets et bières.

Three Weavers Brewing et Randy's Donuts

Le point de départ de tout accord est de considérer l'intensité de la nourriture et de la bière. Les beignets sont à la fois riches et sucrés et pas subtils en termes de saveur. Ce n'est donc pas le moment pour une bière délicate. Pour résister aux friandises enrobantes et sucrées, vous aurez besoin d'une boisson audacieuse. Les offres plus alcoolisées et plus amères telles que la double IPA Knotty de Three Weavers Brewing ou la stout impériale Midnight Flight sont de meilleurs choix que les offres plus légères qui pourraient être perdues après une bouchée de beignet. Le maître brasseur de Three Weavers, Alexandra Nowell, suggère d'essayer Midnight Flight avec un beignet aux pommes de Randy's (qui se trouve à quelques pâtés de maisons de la salle de dégustation d'Inglewood). C'est un combo qui fonctionne parce que les saveurs de café et de chocolat de la bière à partir de malts noirs créent un pont entre la bière et le beignet. Et l'amertume de la bière contraste fortement chaque bouchée sucrée. À près de 10 % d'alcool et considérablement amer, même un beignet aux pommes très résistant ne submergera Midnight Flight. Randy's Donuts , 805 West Manchester Blvd., Inglewood, (310) 645-4707, randysdonuts.com; Brasserie Three Weavers - 1031 W. Manchester Blvd., Suite A, Inglewood, (310) 400-5830, www.threeweavers.la.


Que boire avec ce Twinkie frit ? Essayez ces conseils sur le vin et la bière pour l'O.C. Équitable

Fran Gitsham a l'habitude de répondre aux questions sur le vin à la foire du comté d'Orange, mais il y a une question des amateurs de foire assoiffés qu'elle entend le plus souvent.

Sa réponse est toujours la même.

« Quel est le meilleur vin ? » Gitsham, membre du conseil d'administration de l'Orange County Wine Society, a demandé avec un sourire timide. "C'est le vin que vous aimez le plus."

Debout devant un bac rempli de dizaines de cépages - du rosé aux zinfandels - l'objectif des membres de l'OC Wine Society est d'aider les visiteurs du salon - connaisseurs et novices - à trouver leur nez pour le vin.

Certains vins sont plus populaires que d'autres pour les amateurs de foire qui cherchent refuge contre le soleil d'été à l'intérieur de The Courtyard, qui est géré par les membres du conseil d'administration de la société viticole pendant la foire. Beaucoup s'échappent vers le patio couvert pour siroter un pino grigio, un riesling ou un vin mousseux frais et frais. D'autres recherchent des vins primés au concours des vins commerciaux de l'année.

Mais qu'en est-il de ceux qui veulent savoir quel vin associer aux créations culinaires non conventionnelles qu'ils trouvent à la foire ?

Sara Yeoman et d'autres membres de la société viticole se sont penchés sur cette question l'été dernier alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'il fallait manger pour le déjeuner.

"Nous avons commencé à dresser une liste d'aliments équitables que nous aimons tous et quel vin nous voudrions boire avec eux", a-t-elle déclaré. "C'est juste à partir de là que ça s'est développé."

Samedi, Yeoman et Ed Reyes, membre de la société du vin, organiseront le premier des deux séminaires sur la façon d'associer le vin aux aliments trouvés à la foire. Le deuxième séminaire aura lieu le 5 août.

"Une grande partie de la nourriture que vous pouvez obtenir à la foire, comme la poitrine de bœuf et le barbecue, sont de toute façon des choses que vous préparez à la maison", a déclaré Yeoman. "Nous aimerions éduquer les gens sur la sélection des vins et les associer aux plats qu'ils préparent le reste de l'année."

Peter Neptune, maître sommelier et président de la Neptune School of Wine à Costa Mesa, a quelques conseils pour sélectionner un cépage pour compléter même la nourriture équitable la plus peu orthodoxe.

La première règle d'or : faites correspondre le niveau de douceur de la nourriture à la douceur du vin.

"Si vous avez un Twinkie ou un Oreo frit, vous voulez généralement l'associer à un vin qui a le même niveau de sucre ou plus", a-t-il déclaré. « Les aliments frits se marient généralement bien avec les vins à forte acidité. Cela aide à couper à travers la graisse.

Un pino grigio se mariera bien avec un plat comme des calamars frits. Pour les desserts frits sucrés, Neptune recommande un riesling allemand, qui possède une saveur plus sucrée.

Pour un dessert frit avec du chocolat, il est temps de prendre un porto, un vin doux et fortifié dont la teneur en alcool est généralement plus élevée que la plupart des autres cépages. Un porto rubis a généralement une saveur dense de baies semblable à de la confiture, tandis qu'un porto de couleur fauve a plus de notes de caramel et de noix, selon Neptune.

Pour le buveur de vin prudent, Neptune suggère un rosé sec. La saveur légère et croquante est parfaite pour une chaude journée d'été et se marie bien avec une variété d'aliments, a-t-il déclaré.

"Les rosés secs ont vraiment pris d'assaut l'Amérique", a déclaré Neptune. « Ils sont extrêmement polyvalents avec la nourriture. Vous ne pouvez presque pas vous tromper avec un.

Des cuisses de dinde ou de porc géantes enveloppées dans du bacon, que Neptune appelle affectueusement « nourriture pour homme des cavernes », se marient bien avec un vin rouge corsé comme un shiraz australien, un malbec argentin ou un mélange californien, a-t-il déclaré.

Ces vins, a-t-il dit, ont beaucoup d'épices et de saveurs qui peuvent résister à l'audace de la viande grillée.

"Le monde du vin est comme un monde de langues", a déclaré Neptune. "N'ayez pas peur d'apprendre, de poser des questions ou d'essayer quelque chose de nouveau."

Pour ceux qui préfèrent une infusion rafraîchissante à un bon millésime, les stands de l'Orange County Fair proposent une sélection de plus de 100 bières. Avec autant d'options pour la mousse, il peut être difficile pour les clients d'en sélectionner une seule.

Cassandra Cornell, qui passe ses journées à servir des bières artisanales au Plaza Stage, étudie constamment son produit.

Les clients qui déboursent 9,50 $ pour une petite bière artisanale et 12 $ pour une grande s'attendent à ce qu'elle connaisse ses IPA grâce à ses stouts.

Mais elle admet qu'elle n'a essayé qu'une poignée des offres robustes de la foire. Alors elle s'assigne des devoirs.

Elle prend des notes sur l'alcool d'une bière en volume et son IBU - unité internationale d'amertume, qui mesure l'amertume d'une bière - et transmet cette information aux clients.

"Nous leur demandons quel type de bière ils boivent généralement, ce qu'ils en aiment, puis nous formulons une recommandation sur cette base", a déclaré Cornell.

Mais quel breuvage quelqu'un boirait-il avec un Twinkie frit ou une gigantesque cuisse de porc au barbecue ?

The Brewers Assn., un groupe commercial à but non lucratif pour les brasseurs et les amateurs de bière, recommande d'associer la force d'une bière à la robustesse de la nourriture et de trouver des harmonies dans leurs saveurs. Les plats aux saveurs fortes exigent une bière affirmée, tandis que les plats délicats conviennent mieux aux styles moins agressifs.

"Les combinaisons fonctionnent souvent mieux lorsqu'elles partagent des éléments de saveur ou d'arôme communs", a écrit l'association dans un guide publié sur son site Web.

Les aliments frits, qui sont le plus souvent consommés à la foire, peuvent bien se marier avec des bières blondes ou des bières blondes indiennes, qui ont un fort profil de houblon. Le houblon donne à la bière sa saveur amère, qui peut réduire la richesse des aliments.

Pour ceux dont les papilles gustatives se recroquevillent à l'idée d'une IPA, Neptune suggère d'aller avec une lager croustillante, comme une pilsner.

Les bières rouges ont généralement une saveur maltée plus agressive qui peut résister à une variété d'aliments, de la cuisine épicée à un hamburger typique.

Les amateurs de bière brune, qui préfèrent le corps plein et les saveurs audacieuses des porters, des bières brunes et des stouts, trouveraient un bon accord avec la viande ou les saucisses au barbecue, a déclaré Neptune. Ces bières se marient également généralement bien avec les desserts au chocolat décadents.

Mais à la fin d'une longue journée à la foire, la meilleure boisson est celle qui peut être dégustée à l'ombre en bonne compagnie, disent les visiteurs.

Lors d'une récente visite, les amies Cathy Meschuk et Cathy Ruiz, toutes deux de Huntington Beach, ont siroté des verres de pinot noir et de cabernet sauvignon tout en partageant un lot de mini beignets saupoudrés de sucre à la cannelle dans The Courtyard.

"S'il y a du monde, vous pouvez partager une table et faire connaissance avec d'autres personnes", a déclaré Ruiz. "C'est notre endroit préféré à la foire."

SI VOUS ALLEZ

Quoi: Séminaires Accords Mets & Vins équitables

Lorsque: 15h Samedi et 5 août

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


Que boire avec ce Twinkie frit ? Essayez ces conseils sur le vin et la bière pour l'O.C. Équitable

Fran Gitsham a l'habitude de répondre aux questions sur le vin à la foire du comté d'Orange, mais il y a une question des amateurs de foire assoiffés qu'elle entend le plus souvent.

Sa réponse est toujours la même.

« Quel est le meilleur vin ? » Gitsham, membre du conseil d'administration de l'Orange County Wine Society, a demandé avec un sourire timide. "C'est le vin que vous aimez le plus."

Debout devant un bac rempli de dizaines de cépages - du rosé aux zinfandels - l'objectif des membres de l'OC Wine Society est d'aider les visiteurs du salon - connaisseurs et novices - à trouver leur nez pour le vin.

Certains vins sont plus populaires que d'autres pour les amateurs de foire qui cherchent refuge contre le soleil d'été à l'intérieur de The Courtyard, qui est géré par les membres du conseil d'administration de la société viticole pendant la foire. Beaucoup s'échappent vers le patio couvert pour siroter un pino grigio, un riesling ou un vin mousseux frais et frais. D'autres recherchent des vins primés au concours des vins commerciaux de l'année.

Mais qu'en est-il de ceux qui veulent savoir quel vin associer aux créations culinaires non conventionnelles qu'ils trouvent à la foire ?

Sara Yeoman et d'autres membres de la société viticole ont examiné cette question l'été dernier alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'il fallait manger pour le déjeuner.

"Nous avons commencé à dresser une liste d'aliments équitables que nous aimons tous et du vin que nous voudrions boire avec eux", a-t-elle déclaré. "C'est juste à partir de là que ça s'est développé."

Samedi, Yeoman et Ed Reyes, membre de la société du vin, organiseront le premier des deux séminaires sur la façon d'associer le vin aux aliments trouvés à la foire. Le deuxième séminaire aura lieu le 5 août.

"Une grande partie de la nourriture que vous pouvez obtenir à la foire, comme la poitrine de bœuf et le barbecue, sont de toute façon des choses que vous préparez à la maison", a déclaré Yeoman. "Nous aimerions éduquer les gens sur la sélection des vins et les associer aux plats qu'ils préparent le reste de l'année."

Peter Neptune, maître sommelier et président de la Neptune School of Wine à Costa Mesa, a quelques conseils pour sélectionner un cépage pour compléter même la nourriture équitable la plus peu orthodoxe.

La première règle d'or : faites correspondre le niveau de douceur de la nourriture à la douceur du vin.

"Si vous avez un Twinkie ou un Oreo frit, vous voulez généralement l'associer à un vin qui a le même niveau de sucre ou plus", a-t-il déclaré. « Les aliments frits se marient généralement bien avec les vins à forte acidité. Cela aide à couper à travers la graisse.

Un pino grigio se mariera bien avec un plat comme des calamars frits. Pour les desserts frits sucrés, Neptune recommande un riesling allemand, qui possède une saveur plus sucrée.

Pour un dessert frit avec du chocolat, il est temps de prendre un porto, un vin doux et fortifié dont la teneur en alcool est généralement plus élevée que la plupart des autres cépages. Un porto rubis a généralement une saveur dense de baies semblable à de la confiture, tandis qu'un porto de couleur fauve a plus de notes de caramel et de noix, selon Neptune.

Pour le buveur de vin prudent, Neptune suggère un rosé sec. La saveur légère et croquante est parfaite pour une chaude journée d'été et se marie bien avec une variété d'aliments, a-t-il déclaré.

"Les rosés secs ont vraiment pris d'assaut l'Amérique", a déclaré Neptune. « Ils sont extrêmement polyvalents avec la nourriture. Vous ne pouvez presque pas vous tromper avec un.

Des cuisses de dinde ou de porc géantes enveloppées dans du bacon, que Neptune appelle affectueusement « nourriture pour homme des cavernes », se marient bien avec un vin rouge corsé comme un shiraz australien, un malbec argentin ou un mélange californien, a-t-il déclaré.

Ces vins, a-t-il dit, ont beaucoup d'épices et de saveurs qui peuvent résister à l'audace de la viande grillée.

"Le monde du vin est comme un monde de langues", a déclaré Neptune. "N'ayez pas peur d'apprendre, de poser des questions ou d'essayer quelque chose de nouveau."

Pour ceux qui préfèrent une infusion rafraîchissante à un bon millésime, les stands de l'Orange County Fair proposent une sélection de plus de 100 bières. Avec autant d'options pour la mousse, il peut être difficile pour les clients d'en sélectionner une seule.

Cassandra Cornell, qui passe ses journées à servir des bières artisanales au Plaza Stage, étudie constamment son produit.

Les clients qui déboursent 9,50 $ pour une petite bière artisanale et 12 $ pour une grande s'attendent à ce qu'elle connaisse ses IPA grâce à ses stouts.

Mais elle admet qu'elle n'a essayé qu'une poignée des offres robustes de la foire. Alors elle s'assigne des devoirs.

Elle prend des notes sur l'alcool d'une bière en volume et son IBU - unité internationale d'amertume, qui mesure l'amertume d'une bière - et transmet cette information aux clients.

"Nous leur demandons quel type de bière ils boivent généralement, ce qu'ils en aiment, puis nous formulons une recommandation sur cette base", a déclaré Cornell.

Mais quelle bière boirait-on avec un Twinkie frit ou une gigantesque cuisse de porc au barbecue ?

The Brewers Assn., un groupe commercial à but non lucratif pour les brasseurs et les amateurs de bière, recommande d'associer la force d'une bière à la robustesse de la nourriture et de trouver des harmonies dans leurs saveurs. Les plats aux saveurs fortes exigent une bière affirmée, tandis que les plats délicats conviennent mieux aux styles moins agressifs.

"Les combinaisons fonctionnent souvent mieux lorsqu'elles partagent des éléments de saveur ou d'arôme communs", a écrit l'association dans un guide publié sur son site Web.

Les aliments frits, qui sont le plus souvent consommés à la foire, peuvent bien se marier avec des bières blondes ou des bières blondes indiennes, qui ont un fort profil de houblon. Le houblon donne à la bière sa saveur amère, qui peut réduire la richesse des aliments.

Pour ceux dont les papilles gustatives se recroquevillent à l'idée d'une IPA, Neptune suggère d'aller avec une lager croustillante, comme une pilsner.

Les bières rouges ont généralement une saveur maltée plus agressive qui peut résister à une variété d'aliments, de la cuisine épicée à un hamburger typique.

Les amateurs de bière brune, qui préfèrent le corps plein et les saveurs audacieuses des porters, des bières brunes et des stouts, trouveraient un bon accord avec la viande ou les saucisses au barbecue, a déclaré Neptune. Ces bières se marient également généralement bien avec les desserts au chocolat décadents.

Mais à la fin d'une longue journée à la foire, la meilleure boisson est celle qui peut être dégustée à l'ombre en bonne compagnie, disent les visiteurs.

Lors d'une récente visite, les amies Cathy Meschuk et Cathy Ruiz, toutes deux de Huntington Beach, ont siroté des verres de pinot noir et de cabernet sauvignon tout en partageant un lot de mini beignets saupoudrés de sucre à la cannelle dans The Courtyard.

"S'il y a du monde, vous pouvez partager une table et faire connaissance avec d'autres personnes", a déclaré Ruiz. "C'est notre endroit préféré à la foire."

SI VOUS ALLEZ

Quoi: Séminaires Accords Mets & Vins équitables

Lorsque: 15h Samedi et 5 août

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


Que boire avec ce Twinkie frit ? Essayez ces conseils sur le vin et la bière pour l'O.C. Équitable

Fran Gitsham a l'habitude de répondre aux questions sur le vin à la foire du comté d'Orange, mais il y a une question des amateurs de foire assoiffés qu'elle entend le plus souvent.

Sa réponse est toujours la même.

« Quel est le meilleur vin ? » Gitsham, membre du conseil d'administration de l'Orange County Wine Society, a demandé avec un sourire timide. "C'est le vin que vous aimez le plus."

Debout devant un bac rempli de dizaines de cépages - du rosé aux zinfandels - l'objectif des membres de l'OC Wine Society est d'aider les visiteurs du salon - connaisseurs et novices - à trouver leur nez pour le vin.

Certains vins sont plus populaires que d'autres pour les amateurs de foire qui cherchent refuge contre le soleil d'été à l'intérieur de The Courtyard, qui est géré par les membres du conseil d'administration de la société viticole pendant la foire. Beaucoup s'échappent vers le patio couvert pour siroter un pino grigio, un riesling ou un vin mousseux frais et frais. D'autres recherchent des vins primés au concours des vins commerciaux de l'année.

Mais qu'en est-il de ceux qui veulent savoir quel vin associer aux créations culinaires non conventionnelles qu'ils trouvent à la foire ?

Sara Yeoman et d'autres membres de la société viticole ont examiné cette question l'été dernier alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'il fallait manger pour le déjeuner.

"Nous avons commencé à dresser une liste d'aliments équitables que nous aimons tous et du vin que nous voudrions boire avec eux", a-t-elle déclaré. "C'est juste à partir de là que ça s'est développé."

Samedi, Yeoman et Ed Reyes, membre de la société du vin, organiseront le premier des deux séminaires sur la façon d'associer le vin aux aliments trouvés à la foire. Le deuxième séminaire aura lieu le 5 août.

"Une grande partie de la nourriture que vous pouvez obtenir à la foire, comme la poitrine de bœuf et le barbecue, sont de toute façon des choses que vous préparez à la maison", a déclaré Yeoman. "Nous aimerions éduquer les gens sur la sélection des vins et les associer aux plats qu'ils préparent le reste de l'année."

Peter Neptune, maître sommelier et président de la Neptune School of Wine à Costa Mesa, a quelques conseils pour sélectionner un cépage pour compléter même la nourriture équitable la plus peu orthodoxe.

La première règle d'or : faites correspondre le niveau de douceur de la nourriture à la douceur du vin.

"Si vous avez un Twinkie ou un Oreo frit, vous voulez généralement l'associer à un vin qui a le même niveau de sucre ou plus", a-t-il déclaré. « Les aliments frits se marient généralement bien avec les vins à forte acidité. Cela aide à couper à travers la graisse.

Un pino grigio se mariera bien avec un plat comme des calamars frits. Pour les desserts frits sucrés, Neptune recommande un riesling allemand, qui possède une saveur plus sucrée.

Pour un dessert frit avec du chocolat, il est temps de prendre un porto, un vin doux et fortifié dont la teneur en alcool est généralement plus élevée que la plupart des autres cépages. Un porto rubis a généralement une saveur dense de baies semblable à de la confiture, tandis qu'un porto de couleur fauve a plus de notes de caramel et de noix, selon Neptune.

Pour le buveur de vin prudent, Neptune suggère un rosé sec. La saveur légère et croquante est parfaite pour une chaude journée d'été et se marie bien avec une variété d'aliments, a-t-il déclaré.

"Les rosés secs ont vraiment pris d'assaut l'Amérique", a déclaré Neptune. « Ils sont extrêmement polyvalents avec la nourriture. Vous ne pouvez presque pas vous tromper avec un.

Des cuisses de dinde ou de porc géantes enveloppées dans du bacon, que Neptune appelle affectueusement « nourriture pour homme des cavernes », se marient bien avec un vin rouge corsé comme un shiraz australien, un malbec argentin ou un mélange californien, a-t-il déclaré.

Ces vins, a-t-il dit, ont beaucoup d'épices et de saveurs qui peuvent résister à l'audace de la viande grillée.

"Le monde du vin est comme un monde de langues", a déclaré Neptune. "N'ayez pas peur d'apprendre, de poser des questions ou d'essayer quelque chose de nouveau."

Pour ceux qui préfèrent une infusion rafraîchissante à un bon millésime, les stands de l'Orange County Fair proposent une sélection de plus de 100 bières. Avec autant d'options pour la mousse, il peut être difficile pour les clients d'en sélectionner une seule.

Cassandra Cornell, qui passe ses journées à servir des bières artisanales au Plaza Stage, étudie constamment son produit.

Les clients qui déboursent 9,50 $ pour une petite bière artisanale et 12 $ pour une grande s'attendent à ce qu'elle connaisse ses IPA grâce à ses stouts.

Mais elle admet qu'elle n'a essayé qu'une poignée des offres robustes de la foire. Alors elle s'assigne des devoirs.

Elle prend des notes sur l'alcool d'une bière en volume et son IBU - unité internationale d'amertume, qui mesure l'amertume d'une bière - et transmet cette information aux clients.

"Nous leur demandons quel type de bière ils boivent généralement, ce qu'ils en aiment, puis nous formulons une recommandation sur cette base", a déclaré Cornell.

Mais quelle bière boirait-on avec un Twinkie frit ou une gigantesque cuisse de porc au barbecue ?

The Brewers Assn., un groupe commercial à but non lucratif pour les brasseurs et les amateurs de bière, recommande d'associer la force d'une bière à la robustesse de la nourriture et de trouver des harmonies dans leurs saveurs. Les plats aux saveurs fortes exigent une bière affirmée, tandis que les plats délicats conviennent mieux aux styles moins agressifs.

"Les combinaisons fonctionnent souvent mieux lorsqu'elles partagent des éléments de saveur ou d'arôme communs", a écrit l'association dans un guide publié sur son site Web.

Les aliments frits, qui sont le plus souvent consommés à la foire, peuvent bien se marier avec des bières blondes ou des bières blondes indiennes, qui ont un fort profil de houblon. Le houblon donne à la bière sa saveur amère, qui peut réduire la richesse des aliments.

Pour ceux dont les papilles gustatives se recroquevillent à l'idée d'une IPA, Neptune suggère d'aller avec une lager croustillante, comme une pilsner.

Les bières rouges ont généralement une saveur maltée plus agressive qui peut résister à une variété d'aliments, de la cuisine épicée à un hamburger typique.

Les amateurs de bière brune, qui préfèrent le corps plein et les saveurs audacieuses des porters, des bières brunes et des stouts, trouveraient un bon accord avec la viande ou les saucisses au barbecue, a déclaré Neptune. Ces bières se marient également généralement bien avec les desserts au chocolat décadents.

Mais à la fin d'une longue journée à la foire, la meilleure boisson est celle qui peut être dégustée à l'ombre en bonne compagnie, disent les visiteurs.

Lors d'une récente visite, les amies Cathy Meschuk et Cathy Ruiz, toutes deux de Huntington Beach, ont siroté des verres de pinot noir et de cabernet sauvignon tout en partageant un lot de mini beignets saupoudrés de sucre à la cannelle dans The Courtyard.

"S'il y a du monde, vous pouvez partager une table et faire connaissance avec d'autres personnes", a déclaré Ruiz. "C'est notre endroit préféré à la foire."

SI VOUS ALLEZ

Quoi: Séminaires Accords Mets & Vins équitables

Lorsque: 15h Samedi et 5 août

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


Que boire avec ce Twinkie frit ? Essayez ces conseils sur le vin et la bière pour l'O.C. Équitable

Fran Gitsham a l'habitude de répondre aux questions sur le vin à la foire du comté d'Orange, mais il y a une question des amateurs de foire assoiffés qu'elle entend le plus souvent.

Sa réponse est toujours la même.

« Quel est le meilleur vin ? » Gitsham, membre du conseil d'administration de l'Orange County Wine Society, a demandé avec un sourire timide. "C'est le vin que vous aimez le plus."

Debout devant un bac rempli de dizaines de cépages - du rosé aux zinfandels - l'objectif des membres de l'OC Wine Society est d'aider les visiteurs du salon - connaisseurs et novices - à trouver leur nez pour le vin.

Certains vins sont plus populaires que d'autres pour les amateurs de foire qui cherchent refuge contre le soleil d'été à l'intérieur de The Courtyard, qui est géré par les membres du conseil d'administration de la société viticole pendant la foire. Beaucoup s'échappent vers le patio couvert pour siroter un pino grigio, un riesling ou un vin mousseux frais et frais. D'autres recherchent des vins primés au concours des vins commerciaux de l'année.

Mais qu'en est-il de ceux qui veulent savoir quel vin associer aux créations culinaires non conventionnelles qu'ils trouvent à la foire ?

Sara Yeoman et d'autres membres de la société viticole ont examiné cette question l'été dernier alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'il fallait manger pour le déjeuner.

"Nous avons commencé à dresser une liste d'aliments équitables que nous aimons tous et quel vin nous voudrions boire avec eux", a-t-elle déclaré. "C'est juste à partir de là que ça s'est développé."

Samedi, Yeoman et Ed Reyes, membre de la société du vin, organiseront le premier des deux séminaires sur la façon d'associer le vin aux aliments trouvés à la foire. Le deuxième séminaire aura lieu le 5 août.

"Une grande partie de la nourriture que vous pouvez obtenir à la foire, comme la poitrine de bœuf et le barbecue, sont de toute façon des choses que vous préparez à la maison", a déclaré Yeoman. "Nous aimerions éduquer les gens sur la sélection des vins et les associer aux plats qu'ils préparent le reste de l'année."

Peter Neptune, maître sommelier et président de la Neptune School of Wine à Costa Mesa, a quelques conseils pour sélectionner un cépage pour compléter même la nourriture équitable la plus peu orthodoxe.

La première règle d'or : faites correspondre le niveau de douceur de la nourriture à la douceur du vin.

"Si vous avez un Twinkie ou un Oreo frit, vous voulez généralement l'associer à un vin qui a le même niveau de sucre ou plus", a-t-il déclaré. « Les aliments frits se marient généralement bien avec les vins à forte acidité. Cela aide à couper à travers la graisse.

Un pino grigio se mariera bien avec un plat comme des calamars frits. Pour les desserts frits sucrés, Neptune recommande un riesling allemand, qui possède une saveur plus sucrée.

Pour un dessert frit avec du chocolat, il est temps de prendre un porto, un vin doux et fortifié dont la teneur en alcool est généralement plus élevée que la plupart des autres cépages. Un porto rubis a généralement une saveur dense de baies semblable à de la confiture, tandis qu'un porto de couleur fauve a plus de notes de caramel et de noix, selon Neptune.

Pour le buveur de vin prudent, Neptune suggère un rosé sec. La saveur légère et croquante est parfaite pour une chaude journée d'été et se marie bien avec une variété d'aliments, a-t-il déclaré.

"Les rosés secs ont vraiment pris d'assaut l'Amérique", a déclaré Neptune. « Ils sont extrêmement polyvalents avec la nourriture. Vous ne pouvez presque pas vous tromper avec un.

Des cuisses de dinde ou de porc géantes enveloppées dans du bacon, que Neptune appelle affectueusement « nourriture pour homme des cavernes », se marient bien avec un vin rouge corsé comme un shiraz australien, un malbec argentin ou un mélange californien, a-t-il déclaré.

Ces vins, a-t-il dit, ont beaucoup d'épices et de saveurs qui peuvent résister à l'audace de la viande grillée.

"Le monde du vin est comme un monde de langues", a déclaré Neptune. "N'ayez pas peur d'apprendre, de poser des questions ou d'essayer quelque chose de nouveau."

Pour ceux qui préfèrent une infusion rafraîchissante à un bon millésime, les stands de l'Orange County Fair proposent une sélection de plus de 100 bières. Avec autant d'options pour la mousse, il peut être difficile pour les clients d'en sélectionner une seule.

Cassandra Cornell, qui passe ses journées à servir des bières artisanales au Plaza Stage, étudie constamment son produit.

Les clients qui déboursent 9,50 $ pour une petite bière artisanale et 12 $ pour une grande s'attendent à ce qu'elle connaisse ses IPA grâce à ses stouts.

Mais elle admet qu'elle n'a essayé qu'une poignée des offres robustes de la foire. Alors elle s'assigne des devoirs.

Elle prend des notes sur l'alcool d'une bière en volume et son IBU - unité internationale d'amertume, qui mesure l'amertume d'une bière - et transmet cette information aux clients.

"Nous leur demandons quel type de bière ils boivent généralement, ce qu'ils en aiment, puis nous formulons une recommandation sur cette base", a déclaré Cornell.

Mais quelle bière boirait-on avec un Twinkie frit ou une gigantesque cuisse de porc au barbecue ?

The Brewers Assn., un groupe commercial à but non lucratif pour les brasseurs et les amateurs de bière, recommande d'associer la force d'une bière à la robustesse de la nourriture et de trouver des harmonies dans leurs saveurs. Les plats aux saveurs fortes exigent une bière affirmée, tandis que les plats délicats conviennent mieux aux styles moins agressifs.

"Les combinaisons fonctionnent souvent mieux lorsqu'elles partagent des éléments de saveur ou d'arôme communs", a écrit l'association dans un guide publié sur son site Web.

Les aliments frits, qui sont le plus souvent consommés à la foire, peuvent bien se marier avec des bières blondes ou des bières blondes indiennes, qui ont un fort profil de houblon. Le houblon donne à la bière sa saveur amère, qui peut réduire la richesse des aliments.

Pour ceux dont les papilles gustatives se recroquevillent à l'idée d'une IPA, Neptune suggère d'aller avec une lager croustillante, comme une pilsner.

Les bières rouges ont généralement une saveur maltée plus agressive qui peut résister à une variété d'aliments, de la cuisine épicée à un hamburger typique.

Les amateurs de bière brune, qui préfèrent le corps plein et les saveurs audacieuses des porters, des bières brunes et des stouts, trouveraient un bon accord avec la viande ou les saucisses au barbecue, a déclaré Neptune. Ces bières se marient également généralement bien avec les desserts au chocolat décadents.

Mais à la fin d'une longue journée à la foire, la meilleure boisson est celle qui peut être dégustée à l'ombre en bonne compagnie, disent les visiteurs.

Lors d'une récente visite, les amies Cathy Meschuk et Cathy Ruiz, toutes deux de Huntington Beach, ont siroté des verres de pinot noir et de cabernet sauvignon tout en partageant un lot de mini beignets saupoudrés de sucre à la cannelle dans The Courtyard.

"S'il y a du monde, vous pouvez partager une table et faire connaissance avec d'autres personnes", a déclaré Ruiz. "C'est notre endroit préféré à la foire."

SI VOUS ALLEZ

Quoi: Séminaires Accords Mets & Vins équitables

Lorsque: 15h Samedi et 5 août

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


Que boire avec ce Twinkie frit ? Essayez ces conseils sur le vin et la bière pour l'O.C. Équitable

Fran Gitsham a l'habitude de répondre aux questions sur le vin à la foire du comté d'Orange, mais il y a une question des amateurs de foire assoiffés qu'elle entend le plus souvent.

Sa réponse est toujours la même.

« Quel est le meilleur vin ? » Gitsham, membre du conseil d'administration de l'Orange County Wine Society, a demandé avec un sourire timide. "C'est le vin que vous aimez le plus."

Debout devant un bac rempli de dizaines de cépages - du rosé aux zinfandels - l'objectif des membres de l'OC Wine Society est d'aider les visiteurs du salon - connaisseurs et novices - à trouver leur nez pour le vin.

Certains vins sont plus populaires que d'autres pour les amateurs de foire qui cherchent refuge contre le soleil d'été à l'intérieur de The Courtyard, qui est géré par les membres du conseil d'administration de la société viticole pendant la foire. Beaucoup s'échappent vers le patio couvert pour siroter un pino grigio, un riesling ou un vin mousseux frais et frais. D'autres recherchent des vins primés au concours des vins commerciaux de l'année.

Mais qu'en est-il de ceux qui veulent savoir quel vin associer aux créations culinaires non conventionnelles qu'ils trouvent à la foire ?

Sara Yeoman et d'autres membres de la société viticole se sont penchés sur cette question l'été dernier alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'il fallait manger pour le déjeuner.

"Nous avons commencé à dresser une liste d'aliments équitables que nous aimons tous et quel vin nous voudrions boire avec eux", a-t-elle déclaré. « Cela a grandi à partir de là. »

Samedi, Yeoman et Ed Reyes, membre de la société du vin, organiseront le premier des deux séminaires sur la façon d'associer le vin aux aliments trouvés à la foire. Le deuxième séminaire aura lieu le 5 août.

"Une grande partie de la nourriture que vous pouvez obtenir à la foire, comme la poitrine de bœuf et le barbecue, sont de toute façon des choses que vous préparez à la maison", a déclaré Yeoman. "Nous aimerions éduquer les gens sur la sélection des vins et les associer aux plats qu'ils préparent le reste de l'année."

Peter Neptune, maître sommelier et président de la Neptune School of Wine à Costa Mesa, a quelques conseils pour sélectionner un cépage pour compléter même la nourriture équitable la plus peu orthodoxe.

La première règle d'or : faites correspondre le niveau de douceur des aliments à la douceur du vin.

"Si vous avez un Twinkie ou un Oreo frit, vous voulez généralement l'associer à un vin qui a le même niveau de sucre ou plus", a-t-il déclaré. « Les fritures se marient généralement bien avec les vins à forte acidité. Cela aide à couper à travers la graisse.

Un pino grigio se mariera bien avec un plat comme des calamars frits. Pour les desserts frits sucrés, Neptune recommande un riesling allemand, qui possède une saveur plus sucrée.

Pour un dessert frit avec du chocolat, il est temps de prendre un porto, un vin doux et fortifié dont la teneur en alcool est généralement plus élevée que la plupart des autres cépages. Un porto rubis a généralement une saveur dense de baies semblable à de la confiture, tandis qu'un porto de couleur fauve a plus de notes de caramel et de noix, selon Neptune.

Pour le buveur de vin prudent, Neptune suggère un rosé sec. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


What to drink with that deep-fried Twinkie? Try these wine and beer tips for the O.C. Équitable

Fran Gitsham is used to answering questions about wine at the Orange County Fair, but there’s one query from thirsty fairgoers she hears most often.

Her answer is always the same.

“What’s the best wine?” Gitsham, an Orange County Wine Society board member, asked with a coy smile. “It’s the wine you like best.”

Standing in front of a bin full of dozens of varietals — from rosé to zinfandels — OC Wine Society members’ goal is to help fair visitors — connoisseurs and novices alike — find their nose for vino.

Some wines are more popular than others for fairgoers seeking refuge from the summer sun inside The Courtyard, which is managed by wine society board members during the fair. Many escape to the covered patio area to sip a crisp, chilled pino grigio, riesling or sparkling wine. Others seek out award-winning wines from the year’s commercial wine competition.

But what about those who want to know what wine to pair with the unconventional culinary creations they find at the fair?

Sara Yeoman and other wine society members considered that question last summer as they were contemplating what to eat for lunch.

“We started to put together a list of fair foods we all like and what wine we’d want to drink with them,” she said. “It just grew from there.”

On Saturday, Yeoman and fellow wine society member Ed Reyes will host the first of two seminars on how to pair wine with food found at the fair. The second seminar will be held Aug. 5.

“A lot of the food you can get at the fair, like beef brisket and barbecue, are things you make at home anyway,” Yeoman said. “We’d like to educate people about selecting wines and pairing them with dishes they make the rest of the year.”

Peter Neptune, a master sommelier and president of Neptune School of Wine in Costa Mesa, has a few tips for selecting a varietal to complement even the most unorthodox fair food.

The first rule of thumb: Match the sweetness level in the food to the sweetness of the wine.

“If you have a deep-fried Twinkie or Oreo, you generally want to match it with a wine that has the same level of sugar or more,” he said. “Fried foods generally go well with wines that have high acidity. It helps cut through the fat.”

A pino grigio would pair well with a dish like fried calamari. For sweet fried desserts, Neptune recommends a German riesling, which boasts a sweeter flavor.

For a deep-fried dessert with chocolate, it’s time to grab a port, a sweet fortified wine that is typically higher in alcohol content than most other varietals. A ruby port typically has a dense, jam-like berry flavor, while a tawny-colored port has more notes of caramel and nut, according to Neptune.

For the cautious wine drinker, Neptune suggests a dry rosé. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


What to drink with that deep-fried Twinkie? Try these wine and beer tips for the O.C. Équitable

Fran Gitsham is used to answering questions about wine at the Orange County Fair, but there’s one query from thirsty fairgoers she hears most often.

Her answer is always the same.

“What’s the best wine?” Gitsham, an Orange County Wine Society board member, asked with a coy smile. “It’s the wine you like best.”

Standing in front of a bin full of dozens of varietals — from rosé to zinfandels — OC Wine Society members’ goal is to help fair visitors — connoisseurs and novices alike — find their nose for vino.

Some wines are more popular than others for fairgoers seeking refuge from the summer sun inside The Courtyard, which is managed by wine society board members during the fair. Many escape to the covered patio area to sip a crisp, chilled pino grigio, riesling or sparkling wine. Others seek out award-winning wines from the year’s commercial wine competition.

But what about those who want to know what wine to pair with the unconventional culinary creations they find at the fair?

Sara Yeoman and other wine society members considered that question last summer as they were contemplating what to eat for lunch.

“We started to put together a list of fair foods we all like and what wine we’d want to drink with them,” she said. “It just grew from there.”

On Saturday, Yeoman and fellow wine society member Ed Reyes will host the first of two seminars on how to pair wine with food found at the fair. The second seminar will be held Aug. 5.

“A lot of the food you can get at the fair, like beef brisket and barbecue, are things you make at home anyway,” Yeoman said. “We’d like to educate people about selecting wines and pairing them with dishes they make the rest of the year.”

Peter Neptune, a master sommelier and president of Neptune School of Wine in Costa Mesa, has a few tips for selecting a varietal to complement even the most unorthodox fair food.

The first rule of thumb: Match the sweetness level in the food to the sweetness of the wine.

“If you have a deep-fried Twinkie or Oreo, you generally want to match it with a wine that has the same level of sugar or more,” he said. “Fried foods generally go well with wines that have high acidity. It helps cut through the fat.”

A pino grigio would pair well with a dish like fried calamari. For sweet fried desserts, Neptune recommends a German riesling, which boasts a sweeter flavor.

For a deep-fried dessert with chocolate, it’s time to grab a port, a sweet fortified wine that is typically higher in alcohol content than most other varietals. A ruby port typically has a dense, jam-like berry flavor, while a tawny-colored port has more notes of caramel and nut, according to Neptune.

For the cautious wine drinker, Neptune suggests a dry rosé. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


What to drink with that deep-fried Twinkie? Try these wine and beer tips for the O.C. Équitable

Fran Gitsham is used to answering questions about wine at the Orange County Fair, but there’s one query from thirsty fairgoers she hears most often.

Her answer is always the same.

“What’s the best wine?” Gitsham, an Orange County Wine Society board member, asked with a coy smile. “It’s the wine you like best.”

Standing in front of a bin full of dozens of varietals — from rosé to zinfandels — OC Wine Society members’ goal is to help fair visitors — connoisseurs and novices alike — find their nose for vino.

Some wines are more popular than others for fairgoers seeking refuge from the summer sun inside The Courtyard, which is managed by wine society board members during the fair. Many escape to the covered patio area to sip a crisp, chilled pino grigio, riesling or sparkling wine. Others seek out award-winning wines from the year’s commercial wine competition.

But what about those who want to know what wine to pair with the unconventional culinary creations they find at the fair?

Sara Yeoman and other wine society members considered that question last summer as they were contemplating what to eat for lunch.

“We started to put together a list of fair foods we all like and what wine we’d want to drink with them,” she said. “It just grew from there.”

On Saturday, Yeoman and fellow wine society member Ed Reyes will host the first of two seminars on how to pair wine with food found at the fair. The second seminar will be held Aug. 5.

“A lot of the food you can get at the fair, like beef brisket and barbecue, are things you make at home anyway,” Yeoman said. “We’d like to educate people about selecting wines and pairing them with dishes they make the rest of the year.”

Peter Neptune, a master sommelier and president of Neptune School of Wine in Costa Mesa, has a few tips for selecting a varietal to complement even the most unorthodox fair food.

The first rule of thumb: Match the sweetness level in the food to the sweetness of the wine.

“If you have a deep-fried Twinkie or Oreo, you generally want to match it with a wine that has the same level of sugar or more,” he said. “Fried foods generally go well with wines that have high acidity. It helps cut through the fat.”

A pino grigio would pair well with a dish like fried calamari. For sweet fried desserts, Neptune recommends a German riesling, which boasts a sweeter flavor.

For a deep-fried dessert with chocolate, it’s time to grab a port, a sweet fortified wine that is typically higher in alcohol content than most other varietals. A ruby port typically has a dense, jam-like berry flavor, while a tawny-colored port has more notes of caramel and nut, according to Neptune.

For the cautious wine drinker, Neptune suggests a dry rosé. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


What to drink with that deep-fried Twinkie? Try these wine and beer tips for the O.C. Équitable

Fran Gitsham is used to answering questions about wine at the Orange County Fair, but there’s one query from thirsty fairgoers she hears most often.

Her answer is always the same.

“What’s the best wine?” Gitsham, an Orange County Wine Society board member, asked with a coy smile. “It’s the wine you like best.”

Standing in front of a bin full of dozens of varietals — from rosé to zinfandels — OC Wine Society members’ goal is to help fair visitors — connoisseurs and novices alike — find their nose for vino.

Some wines are more popular than others for fairgoers seeking refuge from the summer sun inside The Courtyard, which is managed by wine society board members during the fair. Many escape to the covered patio area to sip a crisp, chilled pino grigio, riesling or sparkling wine. Others seek out award-winning wines from the year’s commercial wine competition.

But what about those who want to know what wine to pair with the unconventional culinary creations they find at the fair?

Sara Yeoman and other wine society members considered that question last summer as they were contemplating what to eat for lunch.

“We started to put together a list of fair foods we all like and what wine we’d want to drink with them,” she said. “It just grew from there.”

On Saturday, Yeoman and fellow wine society member Ed Reyes will host the first of two seminars on how to pair wine with food found at the fair. The second seminar will be held Aug. 5.

“A lot of the food you can get at the fair, like beef brisket and barbecue, are things you make at home anyway,” Yeoman said. “We’d like to educate people about selecting wines and pairing them with dishes they make the rest of the year.”

Peter Neptune, a master sommelier and president of Neptune School of Wine in Costa Mesa, has a few tips for selecting a varietal to complement even the most unorthodox fair food.

The first rule of thumb: Match the sweetness level in the food to the sweetness of the wine.

“If you have a deep-fried Twinkie or Oreo, you generally want to match it with a wine that has the same level of sugar or more,” he said. “Fried foods generally go well with wines that have high acidity. It helps cut through the fat.”

A pino grigio would pair well with a dish like fried calamari. For sweet fried desserts, Neptune recommends a German riesling, which boasts a sweeter flavor.

For a deep-fried dessert with chocolate, it’s time to grab a port, a sweet fortified wine that is typically higher in alcohol content than most other varietals. A ruby port typically has a dense, jam-like berry flavor, while a tawny-colored port has more notes of caramel and nut, according to Neptune.

For the cautious wine drinker, Neptune suggests a dry rosé. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


What to drink with that deep-fried Twinkie? Try these wine and beer tips for the O.C. Équitable

Fran Gitsham is used to answering questions about wine at the Orange County Fair, but there’s one query from thirsty fairgoers she hears most often.

Her answer is always the same.

“What’s the best wine?” Gitsham, an Orange County Wine Society board member, asked with a coy smile. “It’s the wine you like best.”

Standing in front of a bin full of dozens of varietals — from rosé to zinfandels — OC Wine Society members’ goal is to help fair visitors — connoisseurs and novices alike — find their nose for vino.

Some wines are more popular than others for fairgoers seeking refuge from the summer sun inside The Courtyard, which is managed by wine society board members during the fair. Many escape to the covered patio area to sip a crisp, chilled pino grigio, riesling or sparkling wine. Others seek out award-winning wines from the year’s commercial wine competition.

But what about those who want to know what wine to pair with the unconventional culinary creations they find at the fair?

Sara Yeoman and other wine society members considered that question last summer as they were contemplating what to eat for lunch.

“We started to put together a list of fair foods we all like and what wine we’d want to drink with them,” she said. “It just grew from there.”

On Saturday, Yeoman and fellow wine society member Ed Reyes will host the first of two seminars on how to pair wine with food found at the fair. The second seminar will be held Aug. 5.

“A lot of the food you can get at the fair, like beef brisket and barbecue, are things you make at home anyway,” Yeoman said. “We’d like to educate people about selecting wines and pairing them with dishes they make the rest of the year.”

Peter Neptune, a master sommelier and president of Neptune School of Wine in Costa Mesa, has a few tips for selecting a varietal to complement even the most unorthodox fair food.

The first rule of thumb: Match the sweetness level in the food to the sweetness of the wine.

“If you have a deep-fried Twinkie or Oreo, you generally want to match it with a wine that has the same level of sugar or more,” he said. “Fried foods generally go well with wines that have high acidity. It helps cut through the fat.”

A pino grigio would pair well with a dish like fried calamari. For sweet fried desserts, Neptune recommends a German riesling, which boasts a sweeter flavor.

For a deep-fried dessert with chocolate, it’s time to grab a port, a sweet fortified wine that is typically higher in alcohol content than most other varietals. A ruby port typically has a dense, jam-like berry flavor, while a tawny-colored port has more notes of caramel and nut, according to Neptune.

For the cautious wine drinker, Neptune suggests a dry rosé. The light, crisp flavor is perfect for a hot summer day and matches well with a variety of foods, he said.

“Dry rosés have really taken America by storm,” Neptune said. “They’re extremely versatile with food. You almost can’t go wrong with one.”

Giant turkey or pork legs wrapped in bacon, which Neptune affectionately calls “cave-man food,” pair well with a full-bodied red wine such as an Australian shiraz, an Argentine malbec or a California blend, he said.

Those wines, he said, have a lot of spice and flavor that can stand up to the boldness of barbecued meat.

“The world of wine is like a world of languages,” Neptune said. “Don’t be afraid to learn, ask questions or try something new.”

For those who prefer a refreshing brew to a fine vintage, stands at the Orange County Fair offer a selection of more than 100 beers. With so many options for suds, it can be overwhelming for customers to select just one.

Cassandra Cornell, who spends her days pouring craft brews at the Plaza Stage, is constantly studying her product.

Customers shelling out $9.50 for a small craft beer and $12 for a large expect her to know her IPAs from her stouts.

But she admits she’s tried only a handful of the fair’s robust offerings. So she assigns herself homework.

She takes notes about a beer’s alcohol by volume and its IBU — international bitterness unit, which gauges a beer’s bitterness — and relays that information to customers.

“We ask them what type of beer they typically drink, what they like about it and then we make a recommendation based on that,” Cornell said.

But what brew would someone drink with a deep-fried Twinkie or a gigantic barbecued pork leg?

The Brewers Assn., a not-for-profit trade group for brewers and beer enthusiasts, recommends matching the strength of a beer with the robustness of the food and finding harmonies in their flavors. Food with strong flavors demand an assertive beer, while delicate dishes work best with less-aggressive styles.

“Combinations often work best when they share some common flavor or aroma elements,” the association wrote in a guide posted on its website.

Fried foods, which are most commonly consumed at the fair, may pair well with pale ales or India pale ales, which have a strong hop profile. Hops give beer its bitter flavor, which can cut through the richness of food.

For those whose taste buds cower at the thought of an IPA, Neptune suggests going with a crisp lager, like a pilsner.

Red ales typically have a more aggressive, malty flavor that can stand up to a variety of food, from spicy cuisine to a typical burger.

Dark-beer aficionados, who prefer the full body and bold flavors of porters, brown ales and stouts, would find a good match with barbecued meat or sausages, Neptune said. Those beers also typically pair well with decadent chocolate desserts.

But at the end of a long day at the fair, the best beverage is one that can be enjoyed in the shade with good company, fairgoers say.

On a recent visit, friends Cathy Meschuk and Cathy Ruiz, both of Huntington Beach, sipped glasses of pinot noir and cabernet sauvignon while sharing a batch of mini doughnuts dusted with cinnamon sugar in The Courtyard.

“If it’s crowded, you can share a table and get to know other people,” Ruiz said. “This is our favorite spot at the fair.”

IF YOU GO

What: Fair Food & Wine Pairing seminars

Lorsque: 15h Saturday and Aug. 5

Où: The Courtyard, Orange County Fair, 88 Fair Drive, Costa Mesa


Voir la vidéo: Beignets de mais


Commentaires:

  1. Eadbeorht

    Volontiers j'accepte. A mon avis, c'est d'actualité, je participerai à la discussion. Ensemble nous pouvons arriver à la bonne réponse.

  2. Winslow

    Je vous conseille de venir sur un site où il y a beaucoup d'informations sur un thème qui vous intéresse. Je ne regretterai pas.

  3. Anchises

    Sur quel hébergement votre ressource fonctionne-t-elle ?

  4. Seabrook

    Cela n'ira pas vers lui en vain.



Écrire un message